×

TAPEZ VOTRE RECHERCHE ET APPUYEZ SUR ENTRÉE

Chargement...
Top Nouveautés

Coronavirus : des primes de 2000 à 4000€ pour les entreprises bruxelloises

Justin Ducol Justin Ducol

Coronavirus : des primes de 2000 à 4000€ pour les entreprises bruxelloises

L’économie belge est elle aussi affectée par le coronavirus : hier, le jeudi 16 avril 2020, le gouvernement bruxellois annonçait dans un communiqué avoir opté pour de nouvelles mesures afin d’apporter du soutien aux entreprises les plus impactées par l’épidémie et le confinement qui s’en est suivi. Ces mesures s’ajoutent à une liste d’autres prises de décision visant la même perspective.

2000 euros pour les (micro-)entrepreneurs

Cette nouvelle prime annoncée hier vise les secteurs n’ayant pas été contraints de fermer mais ayant toutefois souffert d’une diminution de leurs activités. Elle concerne les entrepreneurs et micro-entrepreneurs – entreprises de 0 à 5 ETP (Équivalent-Temps-Plein) – comme par exemple les entreprises de la construction, de l’artisanat, des chocolatiers etc. Ses modalités d’acquisition sont en cours de définition.

Des primes de 4000€ pour les commerces fermés

Depuis le mercredi 8 avril 2020, les commerces ayant fermé sur ordre du gouvernement fédéral peuvent réaliser la demande d’une prime de 4000 euros sur ce site. Deux critères sont cependant demandés : posséder un siège d’exploitation sur la région de Bruxelles et faire partie d’un secteur d’activité éligible à la prime (la liste est disponible sur le site). 

Le numéro NACE TVA de votre entreprise vous sera demandé. Notez que vous pouvez demander cette prime même si votre entreprise a poursuivi un service de livraison à domicile ou de vente à emporter. La prime devrait être versée dans les quinze jours suivant l’introduction du dossier et a été élargie aux secteurs des loueurs de DVD/VHS, stations de lavage de voitures, librairies et agences immobilières.

Publicité

Une aide de 3000€ pour les taxis et LVC

Ce même jeudi 16 avril 2020, le gouvernement bruxellois devait adopter un nouvel arrêté pour venir en aide aux exploitants de taxis et entreprises se dédiant à la location de voitures avec chauffeurs. Cette aide de 3000€ fait également suite à la suppression de la taxe régionale annuelle que doit subir ce secteur : une économie de 575€ par taxi et 682€ par LVC. 

© Photo de couverture : fotografierende / Pexels.